Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • On n'est jamais trop prudent...

    Concernant l'Alnus Glutinosa, pris à des doses raisonnables, je ne pense pas qu'il y ait de contre-indications. En tout cas, je n'en ai pas vues dans l'ouvrage dont je vous ai parlé. Au contraire même, les gemmothérapiques feraient merveille dans bien des cas. Mais pour plus de sécurité ce produit étant un fluidifiant du sang (il est donc intéressant à plus d'un titre), pour les personnes qui prennent des anti-coagulants, il vaut PE mieux prendre l'avis du médecin. Ou du pharmacien, il pourra éventuellement se renseigner chez Boiron.

    Bonne chance à tous, moi je m'en vais bien modestement faire une petite croisière sur la Seine, pour 4 ou 5 jours. Je ne l'aurais pas faite l'année dernière à pareille époque ! Merci donc Alnus chéri !

  • Vascularisation cochléaire : son rôle dans la maladie de Ménière ?

    Je me suis souvent posé  la question suivante : comment a pu fonctionner aussi merveilleusement ce gemmothérapique pratiquement inconnu,  Alnus Glutinosa Macérat glycériné 1 DH  pour ma maladie de Ménière ?...  D'accord, j'ai bien pris de l'eau Violet aussi mais je pense que c'est l'Alnus le grand responsable de mon amélioration. Oui, je parlerai d'amélioration car j'ai compris que le mot "guérison" était banni en ce qui concerne Ménière. On ne peut en guérir ! C'est clair et net. Soit. Entre parenthèse on se demande bien pourquoi alors on va consulter l'ORl dans ce cas-là... Le premier que j'ai consulté a posé le diagnostic d'hydrops cochléaire bilatéral

    Eh bien, je me demande si je n'ai pas trouvé moi-même la réponse à ma question... Qu'on veuille bien pardonner mon manque de modestie, mais vu que personne ne pouvait m'aider à résoudre ce mystère j'ai parcouru internet dans tous les sens. Guère de réponse ici aussi  : tout y est dit sur Ménière, tout, absolument tout, sauf le moyen de la guérir. La seule chose pourtant qui nous intéresse. Donc je ne suis pas guérie, je suis seulement améliorée ! Tellement améliorée d'ailleurs que je n'ai plus aucun signe.  Bref, Ménière ne fait plus plus partie de ma vie, mon dernier audiogramme est d'ailleurs là pour le confirmer. Je répète : tout est rentré dans l'ordre suite à la prise de cette potion-miracle et j'ai retrouvé toute mon audition. Un vrai bonheur.  D'autres diront que la maladie est en sommeil, en accalmie... je veux bien aussi. Je veux tout ce qu'on veut, je dirai seulement que mon Ménière semble dormir sur ses deux oreille (sans jeux de mots, évidemment).

    Mais Alnus Glutinosa n'est indiqué nulle part pour traiter cette maladie, aussi bien en médecine alternative que traditionnelle... Un vrai mystère... que j'avais une forte envie de percer. Tout ce que j'ai pu comprendre dans un premier temps : Ménière serait la conséquence d'une hyperpression dans l'oreille interne.  Autrement dit une hypertension de ladite oreille... Est-ce bien cela ? Je pose la question aux ORl qui me feraient l'honneur de me lire.

    Début d'explication dans  l'ouvrage "Rajeunir nos tissus avec les bourgeons" des Drs Max Tetau et Daniel Simeca. Eux non plus ne parlent pas de maladie de Ménière, mais tout de même, à la page 63 concernant l'Alnus Glutinosa, il est bien dit que ce produit est intéressant pour "toutes les affections de la boîte crânnienne et qu'il agit électivement sur le réseau capillaire artériel"...

    J'avoue que je n'étais pas plus avancée après avoir lu ces lignes, pensant seulement que si l'Alnus ne me ferait pas de bien, au moins il ne me ferait pas de mal... et j'ai continué à  ingurgiter consciencieusement ces goutes, deux fois par jour.  Bien m'en a pris. A noter quand même que cet ouvrage explique aussi que la gemmothérapie agit principalement sur le tissus conjonctif humain. La cochlée serait-elle composée de tissu conjonctif ?... Je me propose de regarder sur internet. Très suspect aux yeux du corps médical, comme chacun sait.

    Et pourtant on n'y trouve pas que des nullités. La preuve, un jour, en tapant ce mot, cochlée, je suis tombée sur cet article :  http://www.rforl.com/PDF/Fr0508801.pdf   qui traite de  cas de surdité d'origine vasculaire et où il est largement question de cet organe. Article très technique auquel je n'ai pas compris grand chose,  je dois l'avouer. J'ai seulement retenu - en gros, très gros - la relation entre surdité et cochlée. Et l'importance de la vascularisation.

    De là à en déduire que cet Alnus Glutinosa puisse avoir une action favorable sur la vascularisation de l'oreille interne...  et qu'une bonne vascularisation est bénéfique pour Ménière et l'audition, il n'y a qu'un pas... Et j'aimerais beaucoup que les ORL me donnent leur avis. Seule difficulté : ils ne sont pas nombreux à s'intéresser aux bienfaits de la gemmothérapie. Mais peu importe si je ne reçois pas de réponse : Alnus Glutinosa semble bien fonctionner pour les quelques téméraires qui l'ont essayé (voir les commentaires ici-même), et c'est bien l'essentiel. J'aimerais seulement, chers ORL, ne pas mourir tout à fait idiote.