Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ménière à ma manière : apparemment la bonne manière

    En effet, je reviens ce jour de chez un nouvel ORL, et devinez quoi  ?!... Plus aucun signe de maladie de Ménière sur l'audiogramme. Si je ne le lui avais pas dit (et il l'a reconnu) il n'aurait  pas su que j'avais (eu) cette maladie. Plus aucune trace. En tout cas, c'est ce qu'il m'a dit. 

    Merveilleuse nouvelle !  En effet, j'étais déjà  très contente de la disparition de mes symptômes mais une confirmation "officielle" en plus sur le papier, c'est la cerise  (que dis-je, la poire, l'orange, la pastèque !) sur le gâteau. Mais il m'a bien prévenue que cette méthode n'était pas validée scientifiquement (oh ça, je sais)  etc, etc, vous devinez, n'est-ce pas ?.... et que lui n'avait aucune expérience de ces produits (ça, je veux bien croire...). Et que pour que ma méthode "maison" ait quelque crédibilité, il  faudrait qu'elle soit testée sur à peu près  1000 patients (si, si, il l'a dit ). Mais c'est ce que j'espère ! Enfin, bon, c'est à vous, chers Méniéristes de décider. Et ce merveilleux ORL, un des meilleurs que j'ai consultés, c'est sûr (non, non  je rigole !), m'a recommandé de suivre tout bonnement ce traitement qui a l'air de si bien  me convenir.  RV dans six mois. 

     

  • Maladie de MENIERE : et s'il y avait une solution ?...

      La mystérieuse  maladie de Ménière !... On en a tous plus ou moins entendu parler, le symptôme le plus connu étant ses fameux vertiges. Mais il n'y a pas que ça, je vais vous en parler un peu plus bas. En tout cas, maladie réputée inguérissable : il faut vivre avec, nous dit-on...

      Et pourtant, s'il y avait un peu d'espoir ? Je sais, cela peut paraître présomptueux, vu ce qu'on lit et entend partout sur cette calamité. Toutefois je viens ici faire part de mon expérience personnelle espérant aider les personnes  qui en sont atteintes. Sans garantie, ce qui a marché pour moi ne marchera peut-être pas pour tout le monde... Mais, sait-on jamais ? ...

      Voilà, on m'a diagnostiqué cette maladie de Ménière, gentiment appelée hydrops cochléaire,  en 2013. Au début : vertiges rotatoires avec nausées et vomissements, perte d'audition (qui a débuté par une surdité brusque) acouphènes et désagréable  impression de tête pleine. Equilibre défectueux également. Traitement : diamox et anti-vertigineux qui n'ont pas changé grand chose. Egalement une hospitalisation dans un grand hôpital parisien l'été dernier avec perfusions tous les jours : un léger mieux en sortant mais qui fut de courte durée. Toutefois ces vertiges ne dépassaient pas deux ou trois heures et n'arrivaient pas tous les jours quand même. Ce qui a été le plus pénible fut cette sensation de tête pleine et cette perte  d'audition qui a conduit évidemment à la prescription de prothèses auditives très pénibles à supporter, puisque l'audition est fluctuante chez les ménièristes. Bref, un véritable cauchemar !

     Jusqu'au jour où j'essayai un gemmothérapique (sous forme homéopathique) réputé agir sur la circulation cérébrale entre autres : Alnus Glutinosa en macérat glycériné 1 DH (chez Boiron) 35 gouttes midi et soir, avant les repas évidemment. Conseillé par un magnétiseur-naturopathe. En plus et en même temps, je consommais régulièrement de l'eau Violet, je diluais même les gouttes d'Alnus dans cette eau "magnétisée" censée booster remèdes et médicaments. Et miracle ! un mois après, je retrouvais mon audition, et tous mes autres symptômes disparaissaient. Plus aucun signe de Ménière. Je n'ai donc pas besoin des prothèses (plus de 3500 euros quand même) qui dorment dans le tiroir. Quelques regrets de les avoir achetées, je ne vous le cache pas. 

      Je suis incapable de dire aujourd'hui lequel de ces deux produits a si bien fonctionné, peut-être les deux à la fois... L'Alnus Glutinosa n'est conseillé nulle part pour la maladie de Ménière, toutefois, selon l'ouvrage "Rajeunir nos tissus  avec les bourgeons",  l'Aulne des rivières (Alnus glutinosa) est indiqué dans tous les états dits hydrogénoïdes (n'oublions pas que la maladie de Ménière est un hydrops) ainsi que  pour la circulation concernant la boîte cranienne. Je pense en mon for intérieur que c'est l'Alnus Glutinosa qui a joué un rôle primordial dans ma guérison, mais peut-être l'eau Violet a t'elle potentialisé son action ?...

     Résultat : Plus aucun signe de Ménière depuis. Résultat encore, je revis !

     Pas besoin d'ordonnance, le pharmacien pourra vous commander Alnus Glutinosa pour une somme modique. Quant à l'eau Violet, on peut la trouver au Laboratoire Marcel Violet, rue St Lazarre à Paris. Mais sans abandonner le traitement de votre médecin, bien entendu. 

     Voilà, c'est une expérience heureuse que je désire partager avec ceux qui souffrent sans espoir d'amélioration. Je serais ravie d'avoir vos retours, ici même si vous voulez bien.  Bonne chance !