Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MENIERE A MA MANIERE

  • Ménière : comment prendre Alnus Glutinosa

    Je réponds ici à un message reçu récemment, concernant la posologie de Alnus Glutinosa, macérat glycériné 1 DH ;  et où se le procurer.

    Je vais indiquer la posologie conseillée pour mon cas personnel : en moyenne 1 goutte par kg de poids corporel (mais on n'est pas à 10 gouttes près ) dans un demi verre d'eau, en deux fois, quelques minutes avant les repas, et en gardant quelques secondes dans la bouche avant d'avaler. Par exemple, pour un poids de 80 kg, 40/45 gouttes avant le repas de midi (ou du matin, à jeun) et autant avant le repas du soir. Comme il s'agit d'un produit homéopathique, espacer les prises de 3 heures à peu près, les dents lavées. 

    On l'achète en pharmacie qui le commande éventuellement.

    J'en profite pour vous joindre ce lien :

    http://forum.doctissimo.fr/sante/Vertiges-syncopes/meniere-acouphene-vertige-sujet_1677_1.htm  (On y parle d'Alnus Glutinosa) Pour ouvrir : surligner le lien, clic Droit, puis Ouvrir le lien

  • A propos de la maladie de Ménière

    Je reçois parfois du courrier de ménièristes pas très contents des ORL qui, pensent-ils, ne les écoutent pas ou ne leur proposent rien d'efficace.

    Il faut savoir que les ORL ne savent pas, actuellement, guérir cette maladie*. D'ailleurs voir ici : https://www.hear-it.org/fr/comment-vivre-avec-la-maladie-de-meniere. Il faut savoir aussi que parfois la maladie se "met en sommeil" et ainsi on peut rester des années, voire des décennies, sans aucun symptôme. J'ai une petite cousine qui a eu cette chance.

    Mais qui sait, peut-être l'Alnus Glutinosa y arrive !?... Et même s'il se contente d'endormir cette maladie pendant des années, il me semble que ce n'est déjà pas si mal. La mienne semble dormir profondément et cela me suffit. Mais je reste persuadée qu'il faut qu'elle soit "alnusitée" dès les premiers symptômes. Après de longues années de maladie c'est beaucoup plus difficile d'obtenir un résultat. Mais ce n'est pas impossible non plus, donc on peut essayer !

    Courage donc à tous les ménièristes "débutants",

    Denise

     *que les ORL me reprennent si je me trompe

     

     

  • Stress et maladie de Ménière

    Dans ma dernière note, j'ai mis un lien concernant cette calamité, la maladie de Ménière. Pour ceux qui ne l'auraient pas ouvert, voici un petit copié-collé intéressant de l'article en question : Une réduction du stress est importante pour beaucoup de patients atteints de Ménière, étant donné que le stress émotionnel peut entraîner des attaques.

    Oui, je suis tout à fait d'accord avec ces lignes puisque je l'ai vécu : 3 vertiges dans la même semaine, suite à un stress émotionnel (affectif plus exactement).

    Donc, première des choses à faire : un travail sur le stress, par un psychothérapeute si besoin. Respiration consciente et méditation sont aussi très intéressantes pour aider à combattre le stress. L'Alnus Glutinosa donnera de meilleurs résultats (moins de risques de rechute, notamment) chez les personnes peu ou pas stressées.

    Bonne détente à tous.